Doing Business : la CEET joue la carte de la clientèle industrielle

La Compagnie Energie Electrique du Togo (CEET) est de plain-pied dans les réformes relatives  à  l’amélioration  du  climat  des  affaires  au  Togo.  Préoccupation  majeure  du Gouvernement,  le  progrès  du  Togo  vers  un  meilleur  rang  dans  le  classement  Doing Business  passe par le renforcement des mesures  dans  différents  domaines dont celui de l’énergie électrique.  Dans  le souci de jouer  pleinement  sa partition, la CEET a échangé avec sa clientèle institutionnelle (Grandes  Entreprises)  le 16 mars  pour lui présenter les réformes entreprises dans ce cadre, pour un partenariat durable.

« Doing Business : Présentation des indicateurs et des informations sur les questions relatives aux  coupures  d’électricité  par  le  Point  Focal »« Les  perspectives  d’avenir : Projet d’Extension du Réseau Electrique de Lomé (PEREL) et Projet de Réformes et d’Investissement dans le Secteur de l’Energie au Togo (PRISET) »« La  télé relève  des comptages Moyenne Tension (MT) et l’entretien des ouvrages et équipements ».

Ce sont, là, les trois  présentations qui ont fait l’objet d’échanges entre la CEET et sa  clientèle MT (Moyenne Tension) dans le cadre des réformes  opérées  par le géant de l’électricité  pour améliorer le climat des affaires au Togo.  Pour la CEET, le défi est de taille et aucun  effort ne doit être ménagé  dans le domaine de l’énergie électrique pour  que le Togo progresse dans le classement Doing Business.

« Nous avons souhaité échanger avec nos clients institutionnels, grandes entreprises et industries et partager avec eux les différentes réformes qui sont intervenues dans le secteur de l’électricité. Nous avons également voulu partager avec eux, la contribution de la CEET pour améliorer le score du Togo en ce qui  concerne le climat des affaires. Le renforcement et la modernisation des infrastructures énergétiques sont l’une des préoccupations majeures au Togo. De l’énergie de bonne qualité à un prix compétitif au sein des entreprises et par conséquent de l’amélioration du climat des affaires dans notre pays est un objectif à atteindre. La CEET  s’aligne sur cette vision du Gouvernement et, grâce à l’appui des partenaires techniques et financiers, s’efforce de mettre en place plusieurs actions permettant d’accompagner les acteurs économiques dans l’amélioration de leurs activités. À cet effet, des chantiers sont ouverts depuis deux ans afin de se positionner comme l’un des acteurs majeurs de ce secteur dans lequel vous pouvez compter les projets de mise aux normes des réseaux d’extension, de réhabilitati on et de modernisation des infrastructures électriques, la vulgarisation à grande échelle des compteurs intelligents ou prépayés. La  CEET  s’engage  à  améliorer  le  score  du  Togo  dans  le  Doing  Business  et  les différentes actions engagées ont été exposées au cours de cette rencontre  avec nos clients MT », a déclaré Paul Mawusi Kakatsi, Directeur Général de la CEET.

La CEET a annoncé lors de cette rencontre, une batterie de mesures. « Nous avons mis en place un guichet unique pour les industriels, pour l’amélioration de l’accès à l’énergie en un temps record. C’est un guichet unique où tout se fait. Nous avons réduit les frais de raccordement de 30% pour que ces frais  ne soient pas un obstacle à un investisseur qui souhaiterait faire des activités au Togo. Nous avons assorti cette réduction d’une possibilité d’étaler le payement sur six mois. Nous avons également lancé depuis décembre  2017, le Centre d’Informations et de Services  (CIS)  qui peut permettre à nos clients d’appeler, d’avoir des informations en temps réel et de signaler des interruptions de service, afin que dans un temps record, ils puissent être rétablis.  Ces  mesures  ont  été  prises  et  sont actuellement  mises en vigueur »,  a  précisé  le Directeur Général de la CEET. « L’un des critères pour avoir un meilleur score dans le cadre du Doing Business, c’est la réduction de la fréquence des incidents et la limitation de la durée des informations en cas d’incident. Qui dit incident dit d’abord la possibilité qu’a le client de signaler cet incident pour obtenir gain de cause dans les délais. Le numéro vert du CIS, 8228, répond  parfaitement  à  cette  préoccupation »,  a  affirmé  Paul  Mawusi  Kakatsi.  « L’accès  à l’énergie  pour  tous  est  l’une  des  préoccupations  du  Gouvernement.  Nous  avons  saisi  cette vision et c’est dans cette optique que nous avons lancé le raccordement à grande échelle de la population.  Nos  chiffres  se  situent  autour  de  100.000  branchements  pour  cette  fin  d’année 2018. L’année dernière, nous avons commencé un peu tard et nous avons atteint  seulement 50% de nos objectifs. Les coûts seront également réduits », a-t-il ajouté.

Les échanges ont été très riches. Les clients institutionnels ont posé beaucoup de questions à la CEET sur ces réformes. Ils ont remercié la Direction Générale de la Compagnie de ces mesures prises pour leur faciliter la tâche et pour  leur permettre de  disposer de l’énergie  électrique à plein temps pour le bon déroulement de leurs activités.